Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[TEST] Cities Skyline Version PS4.

Publié par Paul Dimajo sur 7 Septembre 2017, 14:40pm

Catégories : #TEST

[TEST] Cities Skyline Version PS4.

Après une sortie réussie sur PC en 2015, Cities Skyline nous revient dans un portage pour consoles de salon. Si les tentatives d'adapter ce genre pc à un maniement au pad échouent souvent lamentablement, Cities Skyline prouve qu'avec un peu d'astuce, tout est possible. Le titre édité par Paradox pourrait même raviver chez les joueurs console l'amour de l'urbanisme ! 

[TEST] Cities Skyline Version PS4.

Enfin Un Bon City Builder pour console ?

Peu propice à des adaptations sur consoles, le genre du city-builder se risque rarement à des excursions hors de l'univers PC. Dans ce genre de jeu, c'est à travers une foule de menus que l'on règle les divers paramètres de sa ville. Et comme chacun sais, jongler entre différentes interfaces au stick peut s'avérer rigide, cauchemardesque à souhait ! À côté de la fluidité d'une souris, la lourdeur d'un pad fais pale figure. La navigation est lente et fastidieuse. À cause de ce maniement rigide, le fun est vite noyé par cet océan d'interfaces, de menus, de sous-menus desquels on ne parvient à se dépêtrer. Adapter le genre aux consoles de salon est un véritable défi que peu tentent encore de relever. La difficulté de tels portages à menée à une véritable disparition du genre au-delà des frontières des ordinateurs. Les joueurs console se retrouvent alors orphelins, privés d'un type de jeu aussi riche qu'intéressant. Heureusement pour eux, certains créateurs ont encore l'audace de relever le challenge de ressusciter sur nos chères consoles ce genre en voie d'extinction. 

Colossale Order est le nom de l'intrépide studio s'est décidé à tenter l'aventure. Et il faut croire qu'ils ont eu raison puisque le résultat est probant ! Le gameplay est extrêmement intuitif. On ne se sent jamais perdu, surchargé par les informations, car les interfaces sont superbement élaborées. La navigation à été pensée avec un véritable soin ! Grâce aux fruits d'un travail astucieux, on se balade de manière fluide et instinctive. C'est d'ailleurs une des forces du jeu ! En plus d'avoir adapté avec brillo les mécaniques du jeu de gestion au moule de la manette, il livre des tableaux de statistiques, de gestion de budget et de politique extrêmement facile à comprendre. Les menus sont un véritable chef d'oeuvre de clarté ! Cities Skyline c'est un peu de l'urbanisme à l'usage des petites enfants. Mais ne voyez pas dans le mot « enfant » une connotation négative, loin de là ! Cela signifie au contraire que même un débutant saisira rapidement les tenants et les aboutissants du jeu. On appréhende vite les mécaniques et, même si plusieurs essais et quelques conseils ne sont pas de trop pour un novice, on se familiarise aisément aux problématiques de l'urbanisation. C'est un véritable délice pour qui apprécie la gestion ou pour qui veut s'initier au genre ! D'autant que le jeu ne sacrifie pas son sa profondeur sur l'autel de l'accessibilité. Les mécaniques de gestion font preuve d'une véritable richesse !

De petites bulles viennent vous signifier les besoins et problèmes des habitants.

De petites bulles viennent vous signifier les besoins et problèmes des habitants.

[TEST] Cities Skyline Version PS4.[TEST] Cities Skyline Version PS4.

The Sky is the limit :

Pour bâtir la cité de ses rêves, il faut apprendre à l'apprivoiser cette richesse ! Mais avant de mettre ses plans à exécution, il faut choisir son type de terrains parmi le catalogue proposé. De ce choix dépendra la difficulté de la partie car chacun dispose de ses spécificités. Leurs reliefs spécifiques ainsi que leurs richesses en ressources naturelles conditionneront une grande partie de votre future ville. Les territoires disposants de larges espaces fertiles et d'une bonne exposition au vent offrent par exemple un terrain propice au développement d'une ville ''verte''. Grace à des parcs éoliens votre ville peut être alimentée par une énergie propre tandis que vous pourrez construire une économie saine autour de l'agriculture en exploitant la richesse de vos sols. Un espace plus pauvre en ressources engendrera plus de difficultés et nécessitera parfois l'utilisation de bâtiments polluants tels que des centrales à charbon et autres centrales nucléaires faute d'alternatives. En plus d'êtres nuisibles pour l'environnement, ces édifices représentent des risques sanitaires. Les habitations situées proches de ces bâtiments seront plus susceptibles de voir leurs habitants tomber malades. Néanmoins, le jeu offre une vision contrastée de l'urbanisme initiant les joueurs aux problématiques de la construction d'une ville. Rien n'est tout noir ou tout blanc. Avec un budget limité, il faut parfois faire des concessions, car l'électricité est une nécessité qu'exploiter des centrales d'énergies propres coûte très cher. Il faut donc faire des choix astucieux de manière à trouver un équilibre. Tout ne peut pas être parfait !

[TEST] Cities Skyline Version PS4.

Développer Sa Métropole :

L'agencement des édifices joue également un rôle primordial dans le développement de notre cité puisque la construction d'éoliennes ou de zones industrielles engendre de la pollution sonore. La rotation des hélices des parcs éoliens ainsi que le brouahah des bâtiments de manufacture dérangent le voisinage. Il faut donc penser à tout. D'autant que la zone industrielle est sujette à un trafic important. Pour pouvoir produire et exporter les produits qu'elle manufacture, la zone est sujet à un flux continue de camions de livraisons. Et là, on touche un point important de l'expérience : la gestion du trafic important. S'il paraît anodin, cet aspect doit être géré avec le plus grand soin, car si les embouteillages s'accumulent, tout part de travers : les pompiers ne peuvent plus circuler assez rapidement pour éteindre les incendies, les camions de poubelles ne peuvent plus effectuer leurs tournées dans les temps, et l'industrie s'immobilise. Il faut donc prendre gare à l'agencement de ses routes. Développer des transports en commun peut être un excellent moyen de désengorger un trafic trop encombré. On retrouve dans Cities Skyline tout ce qui fait le sel des city-builder. Il faut penser à bien raccorder en eau et en électricité tous les quartiers, développer des services d'éducation efficaces de manière à éduquer les citoyens pour fournir aux bureaux du centre-ville suffisamment d'employés instruits. Mais il faut aussi penser à bien répartir les hôpitaux, les casernes de pompiers ou encore les commissariats de façon à prémunir ses habitants des risques quotidiens. Mais pour arriver à ses fins, il faut batailler avec un budget parfois restreint. Pour s'en sortir certains devront même contracter des prêts bancaires. Mais les plus habiles apprendront à ajuster les budgets et à augmenter les impôts subtilement de manière à augmenter les marges de bénéfices semestrielles. Mais gare à ne pas avoir la main trop lourde sur les taxes, car des habitants ou de commerçants mécontents peuvent quitter leurs lieux de résidence, laissant derrière eux un bâtiment abandonné bon pour la destruction. Le bonheur de ses concitoyens est à ménager ! Pour leur faire plaisir et augmenter la valeur foncière de leurs demeures, il est de bon augure de bâtir des infrastructures de loisirs. Parcs, restaurants, skate-park et autres cinémas sont des moyens efficaces pour s'attirer la sympathie des habitants.

 

Différents menus permettent de mettre en évidence les besoins de la cité en terme d'eau, d'électricité, de sûreté etc...

Différents menus permettent de mettre en évidence les besoins de la cité en terme d'eau, d'électricité, de sûreté etc...

Plus les habitants seront heureux, plus il y aura de travail et d'habitations et plus vous débloquerez des options de jeu. Car plus notre agglomération s'enrichit, plus elle attire des habitants. Cette expansion démographique permet de passer divers paliers. Chaque nouveau palier franchit apporte son lot de bâtiments et de politiques inédites. Sachant que l'on ne débloque tous les éléments qu'arrivé à 80 000 habitants, ce qui laisse une bonne marge de progression. Notre modeste bourgade se transforme peu à peu en une gigantesque métropole et notre manière de diriger se métamorphose elle aussi. On met en place diverses politiques pour faire prospérer sa ville. On peut par exemple promouvoir le tourisme, donner un coup de pouce à l'éducation ou encore mettre en place des politiques écologiques. On peut également scinder sa ville en plusieurs quartiers pour gérer plus facilement et de manière plus équilibrée les taux de taxes par zones. Les terrains les plus richement décorés se verront naturellement imposer des impôts plus importants que les banlieues excentrées ou proches des industries polluantes. Il existe de nombreuse couches de gestion. Le gameplay fait preuve d'une véritable profondeur. On retrouve beaucoup de choses classiques,  mais bien exécutées ! On ne s'ennuie jamais, il y a toujours à faire tant l'expérience est complète. Et cela suffit à notre bonheur !

[TEST] Cities Skyline Version PS4.

Conclusion :

Avec le déclin de Sim CityCity Skyline a toute la latitude nécessaire pour s'imposer comme un leader du genre ! Son gameplay riche, bien qu'un peu facile, ainsi que son ergonomie incroyable en font un indispensable pour qui apprécie la gestion. Grâce à un portage soigné, les joueurs console vont enfin pouvoir profiter du genre dans de bonnes conditions ! Car à quelques exceptions près, les contrôles au pad sont formidablement bien pensés ! Un vrai travail d'orfèvre !

 

17/20

VERSION DU JEU FOURNIE PAR L'EDITEUR POUR LE TEST.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents