Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[TEST] McDroid.

Publié par Dimajo Paul sur 14 Mars 2016, 19:14pm

Catégories : #TEST

[TEST] McDroid.

Au travers McDroid les développeurs de Elefantopia nous proposent une formule revisitée du genre du Tower Défense. Leur réinterprétation est-elle une réussite ou une déception ? Réponse tout de suite.

Dans tous les niveaux il vous faut survivre à de nombreuses vagues d'assaillants.

Dans tous les niveaux il vous faut survivre à de nombreuses vagues d'assaillants.

Une planète en danger :

Alors qu’il se promène dans l’espace notre petit protagoniste s’écrase avec son vaisseau qui parle sur une planète gangrénée par des aliens. Notre but est alors de restaurer celle-ci en soignant ses différents cœurs endommagés par les étranges créatures qui ont envahi ses terres. Bien entendu, ses occupants hostiles devront être éliminés de la surface afin de permettre à la planète de retrouver sa santé d’antan. Bon, le scénario n’est qu’un prétexte à l’action, mais c’est suffisant. D’autant que l’ensemble du titre est habité par une ambiance bon enfant. En effet, les graphismes sont colorés et les dialogues des personnages amusants. Cependant, l’esthétique générale des niveaux souffre des limitations techniques imposées par le moteur Unity sur lequel le jeu a été modélisé. Certains niveaux semblent parfois flotter dans un vide abyssal, on distingue les limites de la carte et au-delà de ça plus rien, le néant. Ce n'est pas très beau, dommage. Heureusement le style cell Shandind vient cacher un peu certains défauts graphiques.

Le Tower Défense Revisité :

Mc droid propose une version remaniée du genre tower défense. C'est-à-dire qu’ici au lieu d’avoir un point de vue omniscient sur l’action, à la manière des classiques du genre, le joueur interagit au travers un avatar qui prend la forme d’un petit robot tout mignon. C’est a travers lui que l’on dispose tous nos éléments défensifs (tourelles, bombes, etc) de façon à optimiser leur efficacité. Ainsi, on tire parti du game design en réfléchissant à la manière la plus intelligente de placer nos diverses armes. Par exemple placer un lance-missile sur un relief permettra de le protéger de toute attaque rapprochée contre laquelle il serait impuissant et de lui octroyer un champ d’efficacité plus large.

Pour acquérir ces divers éléments, le joueur doit les acheter grâce à deux ressources : des diamants et des fraises. Les fameuses pierres précieuses s’obtiennent en tuant des ennemis et permettent de débloquer de nouvelles armes et améliorations. Et les fraises doivent être plantées dans un champ par notre robot, puis récolées et enfin ramenées à notre vaisseau pour être rajoutées à l’inventaire. Sachant qu’au bout d’un certain temps les champs de fruits rouges s’épuisent et il faut se débrouiller jusqu'à la fin du niveau avec les ressources restantes. Notre protagoniste trouve donc dans la culture sa première utilité. Le second intérêt de cet avatar réside dans le fait qu'on peut l'utiliser pour combattre puisqu’il peut être équipé de tourelles et peut poser des bombes. D’autre part, tel un R2D2 qui rafistole le vaisseau de Luke, notre robot peut réparer les dommages infligés par les aliens à son vaisseau.Un vaisseau dont il faut prendre grand soin car s’il est détruit, la partie est perdue.

Ici notre robot et son vaisseau (en façe de lui).

Ici notre robot et son vaisseau (en façe de lui).

Petite subtilité intéressante, certains éléments placés les uns prés des autres décuplent mutuellement leur efficacité et se complètent. De cette façon, une tourelle placée prés du vaisseau pourra être réparée par celui-ci en cas d’endommagement grâce à une amélioration qui permet de greffer des bras mécaniques à votre moyen de locomotion spatial. Et les exemples de complémentarité sont multiples. Un aspect intéressant !

Malheureusement, en dépit de ces quelques bonnes idées amusantes, la qualité générale n'est pas optimale car ternie par de nombreux défauts. Tout d’abord, certains niveaux manquent de rythme et l’IA des ennemis n’est pas toujours top. Pendant un niveau, il m’est arrivé que les adversaires cessent d’attaquer et qu’ils restent dans leur coin. J’ai dû aller les chercher uns par uns. Ce fut long et vraiment pas amusant. Ensuite, lorsque les ennemis sont trop nombreux et pullulent à l’écran, on subit des chutes de frame-rate importantes et le jeu connaît des bugs sonores. C’est dommage car c'est très néfaste à l’expérience.

Conclusion :

Desservi par une technique limitée le jeu ne parvient pas toujours à convaincre. Il y a de bonnes idées, mais hélas entachées par les défauts suscités. Le jeu, avec sa proposition sympa, ses quelque treize niveaux et sa poignée de défis annexes demeure un divertissement honnête pour le prix (huit euros) mais une fois fini, vous n’y reviendrez probablement pas et vous l’oublierez vite.

[TEST] McDroid.

VERSION DU JEU FOURNIE PAR L'EDITEUR.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents