Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[Test] Dark Souls.

Publié par Alex Blanco sur 2 Mars 2016, 19:14pm

Catégories : #TEST

[Test] Dark Souls.

Sans doute un jeu dans ma liste de préférés. Après vous avoir tanné avec ce jeu dans le test de Bloodborne (ici), il me semble judicieux de vous en parler. Edité par Bandai Namco Games en Europe et développé par From Software, sorti en octobre 2011, Dark Souls a fait trembler les manettes de la terre entière. C'est un hack'n'Slash, action RPG, dans un univers Dark Fantasy, il est sans nulle doute un des jeux les plus difficiles de l'époque moderne et a été reconnu presque uniquement pour ça, ce qui est bien dommage, nous en parlerons plus tard. Epée et bouclier en main je pars affronter pour vous cette terrible bête !

[Test] Dark Souls.

Nous sommes un humain, portant la marque sombre qui place une personne entre mort et folie si celui-ci perd tout espoir en lui même dans ce monde désolé. Cette marque empêche l'homme de mourir et c'est pour cette raison qu'après être écrasé, découpé, brulé, mangé ou démembré nous réapparaissons au dernier feu utilisé sans perdre le loot récupéré. Nous sommes enfermé dans une sorte de prison à carcasses, mais sommes sauvés par un chevalier qui mourra par la suite, il nous donnera notre première quête, sonner deux cloches qui permettrons d'en savoir plus sur notre périple. En guise d'entraînement pour les combats, quoi de mieux qu'un boss gigantesque et impressionnant? une excellente entrée en matière. Après avoir sonné les deux cloches, un personnage assez bizarre physiquement parlant du nom de kingseeker frampt nous en apprend plus sur nous et qu'elle est notre vraie quête. L'ère de feu dans laquelle nous sommes est en déclin et nous devons à tout prix la "restaurer" pour ne pas tomber dans l'ère des ténèbres, il faudra alors battre le grand dieu Gwen pour au final utiliser notre flamme pour revigorer l'ère du feu... Ici l'histoire est très, très résumée, je n'ai pas parlé d'éléments importants, de personnages rencontrés et il y en a de très attachants pourtant, je vous laisse libre le choix d'aller explorer cet univers d'une grandeur et d'une richesse extraordinaire qui est à mon gout plus remarquable que la grande difficulté, c'est pour dire. L'histoire se retrouve dans des descriptions d'item, des dialogues, tout ce qui est dit est important et il faudra recoller les morceaux nous mêmes, ça fait peur mais c'est faisable !

Parlons donc de son niveau exigé au joueur, de toute évidence il n'est pas à mettre dans toutes les mains, seuls les joueurs les plus patients et aillant une rage de vaincre pourront y arriver, c'est votre test pour savoir si vous êtes un Casual ou un Harcore Gamer ! (A titre de comparaison, Dark souls et 1,5x ou 2x plus dur que Bloodborne) Le jeu rompt avec les jeux actuels, il ne guide pas trop les joueurs, il le laisse découvrir, le laisse se vautrer lamentablement jusqu'à ce qu'il trouve la bonne technique, il ne met pas le joueur dans une poussette et le pousse gentiment jusqu'à la fin du jeu. Donc est-ce que Dark Souls est vraiment aussi impossible qu'on le dit? D'un côté oui, on ne va pas se mentir, même si nous étions plus guidés, il resterait difficile, chaque mob peut poser problème, si 5 ennemis sont sur nous ils ne feront pas la Assasin's Creed, ils attaqueront tous en même temps ! Mais mon avis est qu'il n'es pas si difficile, seulement, habitués aux jeux actuels, nous avons perdus l'habitude d'avoir des jeux qui nous mettent des gifles jusqu'à ce qu'on y arrive. Il faut trouver ses techniques, son mode de jeu, il faut connaître les mouvements des ennemis, les frames d'invulnérabilité durant les esquives, rester concentré et surtout ne pas foncer tête baissée même si nous avons une épée deux fois plus grande que nous. En somme, rien d'impossible, les joueurs qui ont connu Contra, Ghouls and Ghosts ou même Super Meat Boy sauront faire face à Dark Souls, c'est comme un retour au sources au plus sympathique. Je précise que je ne pense pas que tous les jeux sont trop simples, et je suis pas partisan du "c'était mieux avant" mais certains par leur simplicité perdent un peu d'intérêt et se finissent sans même avoir eu l'impression d'avoir eu un quelconque challenge, c'est pourtant bien sympa de hurler de joie après avoir battu un boss...!

UN BOSS, ICI ARTORIAS OF THE ABYSS UN DES PERSONNAGES LES PLUS CHARISMATIQUES DU JEU

UN BOSS, ICI ARTORIAS OF THE ABYSS UN DES PERSONNAGES LES PLUS CHARISMATIQUES DU JEU

Au niveau des combats, un élément essentiel est l'énergie, chaque action, attaque, parade, blocage fait perdre celle-ci. Etant donné que les combats se font munis d'un bouclier qui nous empêche de mourir à chaque coup, rester sans énergie signifie perdre sa garde et laisser champs libre à votre adversaire de vous planter l'épée en plein cœur. Il faudra donc savoir s'écarter pour gagner de l'énergie car elle est gagnée plus rapidement quand la garde du bouclier est baissée, attention de ne pas se faire frapper à ce moment la...

Contrairement à Bloodborne, le petit frère, on ne gagne pas de vie grace à des fioles récupérées allant jusqu'au nombre de 20 ou plus, ici nous avons 5 ou 10 fioles dépendant des feux ou checkpoint, impossible d'en ramasser, c'est ça et pas une de plus tant que nous ne somme pas retournés au feu, il faut faire attention à ne pas trop en consommer...

ICI KINGSEEKER FRAMPT

ICI KINGSEEKER FRAMPT

Notre équipement modifie notre gameplay, les armures que nous portons se divisent en trois classes, légères, moyennes et lourdes, la première nous permet des déplacements rapides, et donc permet des esquives, mais protège moins. L'armure lourde nous rend très lent et empêche les esquives, en fait, pas vraiment mais on a plus l'impression que le personnage se casse la figure qu'autre chose... Dès le début du jeu, nous pouvons accéder à des zones bien trop dures, nous ne sommes pourtant pas obligés d'y aller mais quelle est la satisfaction après des heures et des heures de jeu de pouvoir enfin se dire qu'on est assez fort pour aller vaincre ce qui se trouve la dedans, nous voyons bien la nette progression que nous avons fait jusque la... Dark Souls est très addictif, ces phrases rebondissent dans nos têtes "Aujourd'hui je vais battre ce maudit..." "Allez, j'essaye juste une dernière fois" " *@%# " Graphiquement, même si celui-ci a vieilli, il reste correct mais le style lui même est vraiment exceptionnel, je prends l'exemple d'Anor Londo, gigantesque avec son architecture si impressionnante, rien de nouveau chez From Software, il suffit de regarder l'architecture gothique de Bloodborne aussi impressionnante !

Conclusion :

Pour résumer ce chef d'oeuvre, je citerai ses critiques "Dark Souls est un bijou d'une noirceur sublime" et parlant de sa difficulté "cruel[le], plus encore que [celle de] son aîné (Demon Souls) avec qui il partage presque tout, Dark Souls possède une ambiance comme nulle autre, où le joueur, proie, joue sa vie à chaque pas, sa santé mentale à chaque fois qu'il essaye de progresser face à des maléfices qui le balaient d'un tranchant d'épée" selon un rédacteur de Gameblog. Si vous vous sentez prêts, prenez mon épée et mon bouclier et partez affronter vous même les périls les plus dangereux que vous n'avez jamais connu, bon courage !

[Test] Dark Souls.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents