Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[TEST] Rocket League Xbox One.

Publié par Dimajo Paul sur 27 Février 2016, 12:27pm

Catégories : #TEST

[TEST] Rocket League Xbox One.

Jusqu’ici exclusif aux consoles PS4 le jeu Rocket League, fort d’un succès sans limites, connaît enfin une adaptation sur Xbox One pour le plus grand bonheur de certains fans jusqu’ici privés de ce jeu atypique.

[TEST] Rocket League Xbox One.

Rasta Rocket !

Sorti en 2015, le désormais célèbre Rocket League, développé par Psynosis, avait rencontré un succès fracassant. Sa popularité grandissante, il la doit à son concept inédit, dépaysant. En effet, ce titre propose aux joueurs un savoureux mélange de courses motorisées et de football. Un Hybride qui marche plutôt bien puisque la notoriété du titre ainsi que les encouragements sans limites de la communauté ont poussé les développeurs à conduire leur création jusque sur le terrain de la Xbox One via le programme ID@Xbox.

C'est Trop De La Balle :

Cette version Xbox One est identique aux versions PS4 à l’exception près qu’elle inclut quelques DLC et ajoute quelques bonus cosmétiques tels que des autocollants et roues dont les looks rappellent des franchises fares de la Xbox tel que Gears Of War ou encore Halo.

Grace à ce portage les adeptes de la console de Microsoft se voient offrir la possibilité d’expérimenter ce gameplay original auquel ils n’avaient jusqu’ici pas accès. Ces derniers, aux commandes de véhicules télécommandés, découvriront alors toutes les vertus du football fun. Vous en aviez marre de jouer aux sempiternels FIFA et PES ? Leur aspect simulation sans cesse plus poussé, plus compliqué a fini par vous lasser ? Alors ce jeu est fait pour vous.

Lancé dans diverses arènes les joueurs affrontent d’autres participants en ligne dans des matchs qui peuvent opposer des équipes de un à quartes joueurs. Sachant que les duels sont un peu barbants et que la compétition opposant des équipes de quartes joueurs est assez fouillis nous vous conseillons donc de privilégier les parties avec des équipes de trois. Mais trêve de mathématique passons au cœur de la maison…La cuisine ! Euh non pardon au cœur du jeu : son gameplay.

Dans Rocket League le cours d'un match peut être renversé dans les dernières secondes !

Dans Rocket League le cours d'un match peut être renversé dans les dernières secondes !

Combiner saut et boost ingénieusement permet de propulser votre bolide jusqu'a des heuteurs vertigineuses!

Combiner saut et boost ingénieusement permet de propulser votre bolide jusqu'a des heuteurs vertigineuses!

Simple mais compliqué :

Rocket League se prend très aisément en main, en terme de gameplay c’est une pure merveille de simplicité et d’efficacité. Ainsi, vous n’aurez à composer qu’avec trois touches : l’accélérateur, la touche boost et la touche saut. Cependant, vous découvrez vite que si l’assimilation des mécaniques de jeu est aisée, la maitrise complète de celles-ci est une affaire plus délicate. Les premières heures sont un peu déroutantes pour le nouveau venu. Au départ, l’action la plus simple, à savoir taper dans la balle, est vraiment difficile à réaliser. En effet, la sphère ne se laisse pas maîtriser comme ça, il faut apprendre à anticiper ses rebonds à apprivoiser l’inertie de celle-ci pour sauter avec notre bolide au moment opportun et ainsi taper dans la balle pour l’envoyer dans la direction voulue. Peu à peu, on prend de l’expérience, on s’aguerri et on arrive à exécuter de belles actions, et même à marquer des buts. Au fur et à mesure, on apprend à optimiser notre utilisation du boost du double saut et on parvient même à s’épater en réalisant des figures peu conventionnelles et efficaces. Fun et dynamiques les parties sont un véritable délice d’autant que le matchmaking nous offre des affrontements relativement équilibrés en général. L’ambiance bon enfant du titre séduit, on ne se prend pas la tête en jouant et cela est vraiment plaisant, ça détend.

[TEST] Rocket League Xbox One.

Personne n’est parfait :

Bien sûr, comme tout jeu vidéo (ou presque) Rocket League comprend son lot de petits défauts. Pour commencer, on note une caméra qui parfois rend la conduite compliquée. En effet, celle-ci suit le ballon dans ses déplacements pour nous aider à ne le point perdre de vue et parfois, suivant notre position vis-à-vis de la sphère en question, l’angle de vue nous fait perdre notre véhicule du champ de vision. Pas pratique, mais peu récurrent, heureusement !

Ensuite, on a un problème lié à certains coéquipiers qui ne comprennent pas la notion de jeu d’équipe et qui s’entêtent à poursuivre la gloire individuelle au détriment de l'intéret collectif en essayant de marquer à tout prix leur petit but quitte à voler celui d’un camarade, on même de faire passer le tir cadré d’un copain à côté du but dans une ultime tentative de toucher la balle avant qu’elle rentre pour s’approprier le but. Fort heureusement, plus on joue avec des personnes de niveaux élevés plus ce genre d’individus disparaissant. Enfin le mode un joueur nous à un peu déçu puisqu’il ne présente pas grand intérêt. D’autre part dans le pack de base, les terrais manquent un poil de diversité.

Conclusion :

En dépit de ses quelques défauts qui ne sont finalement pas rédhibitoires, Rocket League demeure un très bon jeu, fun original et convivial ! Vous passerez de nombreuses heures à vous éclater dessus à affronter des joueurs du monde entier et en cherchant à débloquer le maximum de bonus possible pour customiser votre engin !

[TEST] Rocket League Xbox One.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents