Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[TEST] Gravity Rush Remastered.

Publié par Dimajo Paul sur 12 Février 2016, 15:48pm

Catégories : #TEST

[TEST] Gravity Rush Remastered.

Après avoir fait les beaux jours de la PS Vita Gravity Rush débarque dans une version remastérisée sur nos Ps4. Un portage qui arrive à point nommé pour préparer l’arrivée prochaine d’un second opus.

[TEST] Gravity Rush Remastered.

Un Grand Pouvoir Implique De Grandes Responsabilités :

Véritable succès critique, la version Ps Vita, sortie en 2012, avait su s’attirer les faveurs du public qui trouvait en ce titre l’une des rares exclusivités attrayantes de la portable de Sony. Preuve de son potentiel, les développeurs ont annoncé récemment qu’une suite était à venir courant 2016. Cette remastérisation est donc l’occasion de préparer le terrain en proposant aux joueurs – dont beaucoup étaient passés à côté – de découvrir les premières aventures de l’héroïne Kat avant de se lancer dans ses nouvelles péripéties. Cette version du jeu destinée aux PS4 est donc, en terme de contenu, identique aux versions PS Vita. Les développeurs ont également inclus DLC et autres bonus. Tout le contenu jamais créé pour Gravity Rush est présent ! Le tout en 1080p et 60 images par seconde. Ce qui confère à l’expérience une fluidité irréprochable.

Vous aurez le plaisir de découvrir/redécouvrir l’univers atypique mis en place par le jeu. Le joueur incarne Kat, une gravitéenne qui dispose de pouvoirs étranges qui lui permettent de se jouer de la gravité en l’inversant à volonté. Lorsque l’aventure débute, la jeune fille est amnésique, son origine ainsi que la raison de sa présence dans la ville de Hekseville sont inconnues. Elle ne se rappelle même pas qu’elle dispose de pouvoirs extraordinaires. C’est en sauvant le fils d’un citoyen qu’elle prend conscience de ses dons. C’est alors que débute histoire. À partir de ce moment, le joueur se lance dans une quête de bienfaisance qui lui permettra d’aider les citoyens à résoudre les divers problèmes qui gangrènent leur cité. L’un des soucis majeurs réside dans le fait que plusieurs quartiers de la ville sont manquants, ils se sont séparés et ont dérivé dans le ciel. Personne ne sait où ils sont. En outre, d’étranges créatures appelées Navi attaquent sans cesse la cité. L’histoire narrée par le jeu tient en haleine puisqu’elle recèle de mystères et d’étrangetés qui donnent envie d’en découvrir plus. D’autre part, la narration atypique du jeu interpelle et charme le joueur. L’histoire est développée au travers de planches de BD à l’esthétique manga plutôt jolie. Ici, il n’y a presque pas de cinématiques. Il faut lire les répliques dans les bulles de dialogues des personnages. Un parti prix originale qui concorde avec un esprit général assez saugrenu. Il est plaisant de découvrir des concepts vidéoludiques aussi inédit.

C'est le chat de Kat qui lui confère ses pouvoirs gravitationneles .

C'est le chat de Kat qui lui confère ses pouvoirs gravitationneles .

L'histoire nous présente des personnages attachants.

L'histoire nous présente des personnages attachants.

La Tête Dans Les Nuages :

Le titre nous immerge dans un monde ouvert. Si au départ nos pérégrinations ne s’étendent que sur un petit morceau, peu à peu la carte connaît des extensions puisqu’une des taches du joueur est de retrouver les morceaux perdus de la ville pour resolidariser les quartiers. Une fois cela fait, nous disposons d'une superficie à explorer relativement honnête. On déplore cependant que Hekseville soit peu animée, il ne se passe pas grand choses ses les ruelles qui sont finallements peu vivantes. Les passants ne fourmillent pas vraiment dans les rues On constate ici les stigmates du portage PS Vita. La console portable n’ayant pas les ressources nécessaires à donner vie à un monde hyper dynamique. Les graphismes, quant à eux, s’en sortent pas mal. Bien qu’ils ne bluffent pas et n’exploitent pas les capacités de la console à fond, ils parviennent à séduire par leur esthétique cell shading. L’aspect manga adopté est vraiment plaisant, d’autant que les panoramas sont variés et souvent travaillés. La direction artistique parvient à se renouveler et à diversifier les ambiances proposées. La musique offre également de superbes compositions qui concourent à nous envoûter.

Cotés occupation, on peut dire que le terrain de jeu n’est pas chiche en activité. Une foule d’objectifs sont proposés aux joueurs. Plusieurs types de taches sont disponibles. Il y a bien entendu les missions principales qui construisent la narration, mais aussi des missions annexes qui dévoilent des intrigues sous-jacentes intéressantes. Et si malgré tout cela vous n’êtes pas rassasiés, il vous restera à expérimenter vos capacités en participant aux divers défis disséminés sur la carte. Ces derniers vous poussent à exploiter au mieux vos capacités afin d’obtenir le score le plus élevé possible. Le véritable intérêt de ce mode de jeu étant la possibilité de comparer son score à celui des autres joueurs au travers un tableau qui répertorie les meilleures performances des participants à travers le monde. De quoi gonfler la durée de vie une fois l’histoire principale achevée.

Une fois sa jauge bleu épuisée, Kat ne peut plus manipuler la gravitée, elle tombe alors à pic. Pour recommencer à flotter dans les airs il faut alors attendre que la jauge remonte, ou trouver un item qui la régénére.

Une fois sa jauge bleu épuisée, Kat ne peut plus manipuler la gravitée, elle tombe alors à pic. Pour recommencer à flotter dans les airs il faut alors attendre que la jauge remonte, ou trouver un item qui la régénére.

La bonne Gravitéenne :

Mais le véritable intérêt du jeu réside dans son gameplay atypique qui nous propose de manipuler la gravité. Cela permet de voyager en flottant dans les airs, de nous propulser d’une bâtisse à une autre ou encore de fondre sur nos adversaires depuis les cieux afin de leur infliger des dégâts conséquents. Si la première heure de jeu s’avère déroutante, on finit vite par prendre le coup. Au bout d’un certain temps, on se surprend à enchaîner gracieusement les figures spectaculaires, à éliminer aisément les adversaires en tirant partit de nos coups spéciaux aussi classes que dévastateurs. Le gameplay procure des sensations grisantes lorsque l’on se propulse dans les airs à l’aide de la gravité. Les combats, eux, captivent par leur dynamisme, la puissance de chaque coup étant soulignée par des traits façon manga qui suivent le mouvement du protagoniste avant qu'il ne frappe sa cible. Au fur et à mesure de la progression, un sentiment de surpuissance s’empare de nous. Afin de bénéficier d’un gain de performance, le joueur peut en outre améliorer ses capacités en dépensant des gemmes violettes. Le joueur acquiert celles-ci en remportant des défis ou en explorant les environnements qu’il traverse, qui fourmillent de gemmes cachées. Cependant, les affrontements avec les Navi manquent de défis. On bote trop facilement les fesses de ces créatures maléfiques. Du coup les batailles sont parfois un tantinet répétitives. Heureusement, le jeu parvient à multiplier les situations, ce qui pousse le joueur à exploiter au mieux les spécificités du level-design et de ses capacités pour parvenir à ses fins. Ce qui empêche la routine de s’installer durablement. Cependant, les longues cessions finissent par donner le tournis, la faute à une caméra qui change sans cesse de perspective pour suivre les changements gravitationnels. D’autre part, on est parfois un peu déboussolés. On ne sait plus dans quel sens on est puisque l’on a incessamment la tête renversée.

[TEST] Gravity Rush Remastered.

Conclusion :

Finalement, Gravity Rush remastered est un bon jeu. De toute manière cela n’aurait pas pu en être autrement puisque c’est une copie conforme d’une version Ps Vita déjà excellente. Découvrir les aventures de Kate sur PS4 en bénéficiant d’un 60 images par seconde constant et de 1080p est une belle proposition. Ceux qui n’avaient pas eu l’occasion d’y jouer trouvent dans ce portage une opportunité propice de s’initier au concept inédit du titre. Ceux qui l’avaient déjà fait peuvent, quant à eux ,passer leur chemin,car cette version n’apporte hélas rien de vraiment neuf.

[TEST] Gravity Rush Remastered.

VERSION DU JEU FOURNIE PAR L'EDITEUR.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sara 19/04/2016 12:47

J’aime beaucoup l’idée du jeu. Les pouvoirs que le personnage principal possède sont vraiment intéressants.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents