Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[TEST] BloodBorne.

Publié par Alexandre Blanco sur 25 Janvier 2016, 19:11pm

Catégories : #TEST

[TEST] BloodBorne.

BloodBorne, né du sang, en voila un titre qui fait frissonner. Voici le dernier bijou de From Software, la compagnie qui a créée Demon Souls et surtout les Dark Souls. Tout comme ses prédécesseurs, Bloodborne instaure un scénario lugubre, dans une ville effrayante où nous sommes bien loin d'être invulnérables, sans plus attendre passons au test!

[TEST] BloodBorne.

Aspect Graphique:

Au niveau du graphisme, il n'y a pas grand chose à dire, c'est grandiose. Pour le rendu visuel global du jeu, la machine de Sony fait très bien son travail, la 1080p, le framerate plutôt stable rendent le tout très agréable à jouer, mais ce n'est pas la que le jeu marque la différence, parlons donc du style graphique. L'architecture de Yahrnam, la ville où se passe toute l'histoire, dans son style baroque, sombre éclairé par la seule lumière de la lune réussit le défi dans nous faire peur. Les monstres, même sacrément amochés collent parfaitement à l'ambiance de part leurs vêtements et armes. Certaines de ces créatures humanoïdes mais (pas trop) glacent le sang quand nous les voyons pour la première fois, ils ne sont pas simplement moches, non, le corps disproportionné pour certains, le visage en vrac pour d'autres parviennent à nous mettre dans cet état puisque, même si cela va être difficile à croire, tout reste réaliste dans l'environnement créé.

L'ambiance:

Impossible de parler du jeu sans évoquer l'ambiance, celle-ci, pesante, du fait qu'il n'y ait pas de musique (mis à part pour les phases de boss fight) tout ce que l'on entend sont le vent léger et les monstres... rassurant. Tout comme le graphisme, l'ambiance nous oblige à nous méfier de chaque petit recoin de la ville car quelque chose pourrait sortir de nul part... à tout moment...

[TEST] BloodBorne.
[TEST] BloodBorne.

La carte:

Parler, de la carte dans un test ? Oui, ici, on innove! Je ne viens pas dire si la carte est grande ou non, si je vous en parle c'est que sa construction est particulière et, je pense, mérite qu'on en parle. A première vue, la carte paraît gigantesque, pleine de monstres qu'il faudra vaincre encore et encore quand nous voudrons aller d'un point A à un point B. En effet, elle est grande (et moi qui avait dit que je ne parlerais pas de la taille de la carte...) mais plein de petits passages souvent au fur et à mesure que l'on avance ceux-ci nous offrant des raccourcis à tous les coins du jeu. A titre d'exemple, au début du jeu nous voyons un portail que l'on ne peut pas ouvrir, ce n'est que plusieurs heures de jeu que nous l'ouvrons étant de l'autre côté, ce passage nous offre l'occasion d'aller d'une zone à un autre rapidement sans avoir à refaire plusieurs heures de jeu pour y accéder. Le tout est fait très intelligemment, il n'y a aucun doute, le travail des développeurs est incroyable!

[TEST] BloodBorne.

Le gameplay:

Le voilà notre bon gros plat principal, parce-que le gameplay est atypique, mais pourtant typique de From Software, pour ne pas vous perdre, le gameplay sera construit en plusieurs sous parties.

Les armes: Nous avons accès à deux types d'armes, main droite l'attaque "proche" avec épée, hache, scies qui ont une nouveauté très intéressante, les deux modes d'armes, le premier, l'arme à une main, donne des attaque rapides et qui ne font pas perdre beaucoup d'endurance. Pour le deuxième, le personnage transforme son arme à une main en arme à deux mains faisant des dégâts plus importants, et des attaques de zone mais qui sont plus longues à faire et font perdre plus d'endurance. A savoir que l'on peut combiner les deux attaques, on peut commencer en frappant à une main et finir avec deux, un combo très intéressant quand d'autres ennemis s'ajoutent.

Pour le second type d'armes, main gauche, il s'agit d'un fusil, celui-ci pourrait à première vue servir à tuer les ennemis de loin, ce qui est possible, mais il est mieux utilisé pour arrêter l'animation d'attaque d'un ennemi sur le point de vous blesser, pratique, mais pas contre les boss.

Le combat : A titre de comparaison avec Dark Souls, c'est bien plus rapide, il n'est pas possible de bloquer (à part avec un misérable bouclier en bois inutile) donc l'unique solution pour ne pas se prendre des coups est esquiver, ce qui rend le jeu vraiment dynamique, bon courage.

La mort : La mort fait partie intégrante du gameplay, dans le jeu nous ne mourrons pas vraiment car nous sommes dans le "rêve du chasseur". C'est à dire que quand nous mourrons, nous ne nous réveillons pas à un simple checkpoint en aillant tout perdu. Quand nous nous éveillons après la mort, on a quand même vécu les heures de jeu, on ne reviens pas en arrière comme dans les autres jeux (cependant les ennemis réapparaissent). C'est à dire qu'au moment de mourir, on ne perd pas tout notre stuff ramassé. L'unique chose que l'on perd sont les "échos de sang" apparentés aux âmes dans Dark Souls, qui servent de monnaie unique dans le jeu, les "échos de sang" s'obtiennent en tuant des ennemis, des boss, ou en les récupérant sur des cadavres.

[TEST] BloodBorne.[TEST] BloodBorne.

La difficulté: On y arrive enfin! Si la saga des souls est aussi connue c'est grâce à sa grande difficulté (et c'est bien dommage) et BloodBorne n'échappe pas à la règle. Nous sommes vulnérables, chaque petit ennemi est une menace, notre barre de santé est très petite et il suffit de peu pour nous tuer. Se battre contre un ennemi n'est pas très compliqué, mais le fait est que si on attire l'attention de 5 différents monstres, les 5 viendront attaquer et non pas au tour par tour comme dans un assasin's creed, ici ils attaqueront tous en même temps sans aucune pitié! Il faut savoir que les ennemis deviennent de plus en plus grands, violents et meurtriers au cours du jeu. Pour information: Nous avons passé 6h (sans aucune blague) sur la première zone du jeu. Mais BloodBorne est-il vraiment si difficile et inaccessible? Non, au court des 6h nous avons appris à gérer les mécaniques du jeu, ce qui prend son temps, même si vous avez joué aux souls. Après cette phase d'apprentissage le jeu devient plus simple, surtout que vous améliorez les armes et les compétences de votre personnage. Le jeu monte progressivement en difficulté en même temps que le joueur et en mourant des centaines de fois, vous deviendrez de plus en plus fort et affronterez de mieux en mieux les danger. Cela va paraître ironique mais la meilleure arme pour jouer à ce jeu est la patience, on ne peut pas réussir en fonçant tête baissée.

Les boss: Les boss, on en a rarement aussi impressionnants, bizarres, sortis du Japon en somme. Pour les résumer, ils ont énormément de points de vie, font très mal et on plusieurs phases allant de "je me laisse faire" à "je ne vais plus te laisser respirer" il faudra s'y reprendre plusieurs fois pour les vaincre, mais lors de l'aboutissement de cette tâche, notre satisfaction est énorme.

[TEST] BloodBorne.

L'histoire:

L'histoire, Bloodborne est cryptique, elle est donnée par petits morceaux dans les dialogues et surtout dans les objets de l'inventaire, à titre personnel je trouve ça génialissime car on découvre peu à peu l'univers noir et les enjeux de ce que fait le personnage. C'est à nous de recoller les morceaux, car si nous le faisons, il est possible de finir le jeu sans comprendre un seul élément de l'histoire.

Conclusion:

Bloodborne est un excellent jeu, un des meilleurs de ces dernier temps, même si on peut lui reprocher qu'il faut des heures de frustration pour enfin pouvoir jouer comme il faut. Pour le reste, les graphismes, son gameplay atypique, l'ambiance et l'histoire aussi Dark qu'un Souls font de ce jeu un petit bijou à mettre sous la main des plus courageux. Pour ma part, c'est mon coup de cœur et j'étais très enthousiste à l'idée de vous faire partager mon avis sur le jeu, ce qui me tenait à cœur. A la prochaine et bon jeu !

[TEST] BloodBorne.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents