Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


Jeu Vidéo, Une Histoire D’émotion.

Publié par Paul Dimajo sur 22 Août 2015, 14:02pm

Catégories : #Dossier

Jeu Vidéo, Une Histoire D’émotion.

Passé les Call of Duty et autres Battelfield, le jeu vidéo comporte de nombreuses pépites. Des œuvres d’une poésie sans limite privilégiant une narration travaillée à l’action pure. Des productions capables d’émouvoir et de séduire les plus récalcitrants. Analyse des titres qui vont changer votre vision du médiat.

Jeu Vidéo, Une Histoire D’émotion.

1/ The Last of Us :

The Last of US constitue une parfaite synthèse de ce que l’on apprécie dans le cinéma et le jeu vidéo. Une symbiose si parfaite unis les deux médias qu’elle en efface les coutures qui les a joints. Le jeu propose un équilibre sans faille entre narration soignée et interaction. Dans ce titre, vous êtes immergés dans un monde post-apocalyptique submergé de monstres sanguinaires et de pilleurs en tout genre. L’univers n’est désormais plus qu’une ruine ou toute la civilisation a été réduite à néant. C’est dans ce contexte que l’on évolue. On parcourt cet univers au travers le point de vue de Joel, un contrebandier qui a perdu sa fille lors des premières heures de l’épidémie qui a décimée la planète. Un Jours, Joel reçoit la mission de protéger une jeune fille esseulée prénommée Ellie. Débute alors une épopée mémorable riche en émotion. Le vieux baroudeur aigri et triste qu’est notre protagoniste va peu à peu cesser de considérer Ellie comme une simple marchandise, une mission quelconque. Il s’ouvrira à elle progressivement. Le joueur assiste alors au développement d’une création filiale entre les deux personnages. La psychologie très fouillée des deux acteurs principaux et leur caractère très humain renforcent notre affection pour eux. Au travers les traits de Joel, on s’attache donc à la jeune enfant, à sa candeur enfantine, à son sourire, à son attitude. L’unité entre les deux comparses s’étoffe au fil de scènes magnifiques et d’une narration remarquable qui dégage une émotion poignante. L’intensité des sentiments suscités par cette œuvre sont tout simplement bouleversant. Tout a été pensé pour provoquer l’émoi chez le joueur.

Jeu Vidéo, Une Histoire D’émotion.

2/ Heavy Rain :

Heavy Rain est une expérience à part dans le jeu vidéo. Son auteur, le français David Cage, le concède, son but est de créer un nouveau genre : le drame interactif. L’ambition de ce genre est de proposer une expérience nouvelle mettant en exergue la narration plutôt que l’action pure, pour susciter l’émotion et la réflexion chez le joueur. Ici, on influe sur le déroulement de l’histoire au travers de choix moraux. Le propos de ce titre atypique repose sur une question : jusqu’ou êtes-vous prêt à aller par amour ? Une question qui est exploitée de fond en comble durant l’aventure qui nous immerge dans une histoire d’enlèvement d’enfant. Notre rôle est alors d’enquêter sur la mystérieuse disparition du jeune garçon. L’ambiance instaurée par le jeu et tout simplement remarquable en terme d’immersion, un mélange d’oppression et de stress instillés par des choix de gameplay, de narration et de direction artistique intelligents. Nous sommes amenés à incarner successivement quartes personnages différents : Un détective privé, le père de l’enfant disparu, un agent du F.B.I et une jeune femme. On s’attache à chacun des acteurs de ce récit brillamment narré. Au fil de notre périple, on est amenés à faire face à des situations sans cesse plus complexes, dont le dénouement dépend entièrement des décisions que l’on effectue. On est alors confrontés à des dilemmes cornéliens qui prennent littéralement aux tripes et peuvent mener à des conséquences désastreuses comme la mort définitive d'un personnage, ce qui instaure une tension constante. On doit faire face aux conséquences de ses actes- ses choix- chaque décision agissant comme un miroir de notre morale. Certaines délibérations sont véritablement bouleversantes. Heavy Rain repose sur une narration de qualité aussi éprouvante qu’émouvante qui tutoie, en termes de qualité de réalisation et d'écriture, les meilleurs thrillers cinématographiques. Le tout porté par des scènes intimistes sublimes, profondément touchante. Des scènes réalisées à l’aide de la motion capture pour renforcer le réalisme et le caractère humain des protagonistes. Une expérience immersive sans pareil ou tout repose sur nous.

Jeu Vidéo, Une Histoire D’émotion.

3/ The Walking Dead Saison 1 :

The Walking Dead saison un reprend à son compte une partie de l’ADN de The Last of Us : Un homme prend sous son aile une jeune fille sans défense – ici prénommée Clémentine - tous deux évoluent dans un monde ou la civilisation n’est plus qu’un vestige décimée par les hordes de morts vivant qui font désormais figure d’espèce dominante. On retrouve également des éléments d’interaction et de narration tout droits issus de Heavy Rain. Ici aussi, ce sont nos choix qui influencent le déroulement de la trame. On a un combo de tout ce qui marche bien dans les productions suscitées. Ainsi, on s’émeut de l’ingénuité de la jeune Clémentine qui, comme Ellie de TLOU, mûrira trop vite, perdant sa vison enfantine et légère de la vie à cause d’un contexte peu propice à l’épanouissement d’une jeune fille. Les scènes de plus en plus éprouvantes auxquelles elle assiste lui forgent le caractère et la font grandir top tôt. La petite se révèle très attachante – de même que toute la galerie de personnages qui constituent votre groupe. Le rôle du joueur est alors de prendre les décisions adéquates pour assurer la pérennité de la vie de ses compagnons. Compagnons avec lesquels on tisse des liens forts, on apprend à les connaitre, à les apprécier au fil de discussions. L’histoire et la psychologie de ces derniers est développée de façon à ce que l’on s’attache réellement à eux. Ils ont une réelle consistance. Durant notre progression, on est sans cesse placés face à des dilemmes cornéliens. Parfois, il n’y a pas de dénouements heureux possibles, le trépas d’un de vos compagnons peut s’avérer inéluctable, la décision nous incombe de choisir lequel secourir. Des décisions éprouvantes qui créent une tension dramatique perpétuelle. L’excellente trame nous offre des moments intenses et bouleversants, mais aussi de petites scènes intimistes au pré de la jeune Clémentine. On joue alors le rôle de père de substitution durant ces passages touchants au possible.

Jeu Vidéo, Une Histoire D’émotion.

4/ Soldat Inconnu Mémoire de La Grande Guerre :

Couramment, les productions –aussi bien cinématographiques que jeu vidéo – mettant en scène la grande guerre ont tendance à suivre le schéma archétypal des gentils alliés qui s’opposent aux diaboliques armées allemandes. Il n’y a aucune nuance. Soldat Inconnu : Mémoire De La Grande Guerre, lui, s’affranchit de ce carcan trop étriqué, pour considérer le conflit sous un angle nouveau, plus profond. Dans ce jeu, ce n’est pas l’aspect guerrier qui est mis en relief. Les différents protagonistes sont plus montrés comme de simples humains perdus dans une boucherie absurde que comme des soldats « bons » et « méchants », français ou germains. Ils sont dépassés par les événements. Chacun des acteurs du récit est considéré comme une personne à part entière, qui a une histoire, une famille. Dans ce titre, le joueur est conduit à incarner des combattants issus des deux camps : Un Français, un Américain et un Allemand. Ainsi, on s’attache à tous les personnages sans distinction. Ce qui permet de prendre conscience du fait que cette tuerie a été aussi dévastatrice, aussi dramatique d’un coté que de l’autre. Et les soldats subissaient, souvent contre leur grès, sans savoir ce pourquoi ils s’entre-tuaient. Cette production traite avec justesse un sujet délicat. On se rend compte que les pauvres bougres impliqués dans cette horreur ne sont rien de plus que des êtres humains. Une horreur dépeinte de façon subtile de la sorte à ne pas choquer les plus jeunes joueurs. La direction artistique dotée de graphismes façon cartoon tend à adoucir les scènes les plus rudes rendant ainsi ce petit bijou ludique accessible à tous. Soldat Inconnu : Mémoire De la Grande Guerre conjugue démarche historique et narration travaillée sans jamais connaître de faute d’accord. Une œuvre qui tend à panser les blessures du passé causées par un conflit horrible. Un chef d’œuvre très touchant que nous livrent le petit génie d’Ubisoft.

Jeu Vidéo, Une Histoire D’émotion.

5/ The Journey :

En anglais, The Journey signifie « le voyage ». Un voyage peut prendre bien des formes. Celle proposée par cette œuvre s'apparente au voyage de la vie. Dans ce titre, le joueur est aux commandes d'une créature étrange – mais néanmoins charmante – qui se meut en lévitant au-dessus du sol. Celle-ci évolue dans un environnement désertique. Le but de ce périple est simple : rallier une montagne qui pointe à l'horizon. Afin de rejoindre son objectif, le joueur est amené à explorer un univers magnifique, resplendissant de mille feux. Au fil de nos pérégrinations, on apprend à appréhender son environnement, à le décrypter. La moindre parcelle de sound et de level design transpire la poésie, la beauté. Lorsque l'on joue à The Journey, on se sent léger, on se sent bien, comme sur un petit nuage. Transportés dans une autre dimension merveilleuse. Durant l'aventure, on fait la rencontre d'autres joueurs qui viennent partager l’expérience avec nous. Nos nouveaux compagnons font alors un bout du chemin avec nous, puis s'en vont, s’effacent pour toujours. Ceci constitue une véritable analogie de la vie. Au quotidien, des gens entrent et sortent de notre vie à chaque instant. Notre existence est régie par un but et prend fin à la fin de nos jours, au bout du chemin. Ce but, ce bout du chemin s'apparente ici à une montagne lointaine. Une œuvre originale, riche de sens si l'on prend le temps d’apprécier les détails, de les interpréter. Un titre qui nous confère des sensations rarement éprouvées au paravent. Unique et poétique, ce voyage initiatique ne laissera personne indifférent .

Commenter cet article

Laurentsim 28/08/2015 15:53

Bonjour. Je suis bien de ton avis. Les jeux vidéo, ce n’est pas simplement des gameplay sensas ou des graphismes à tomber. Il y a beaucoup d’émotions qui en découlent, et je dois avouer qu’avec Soldat Inconnus : Mémoires de La Grande Guerre, j’en ai eu pas mal. Ciao !

The New Pixel 29/08/2015 13:51

Nous sommes heureux de voir que vous partagez notre avis ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents