Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[TEST] Castelvania : Lord Of Shadow 2.

Publié par Paul.D sur 18 Avril 2015, 15:40pm

Catégories : #TEST

[TEST] Castelvania : Lord Of Shadow 2.

Suite directe du premier Lord Of shadow - qui avait fait l'unanimité - ce nouvel opus reprend à son compte les éléments qui avaient fait le succès de son ainé : ambiance gothique, univers modélisé en 3D et combats sanglants. Mais les développeurs se sont ils contentés de réutiliser les mécaniques de leur précédente production, ou ont 'ils sut innover ?

L'épée du néant redonne de la vie lorsque l'on frappe ses énnemis avec.

L'épée du néant redonne de la vie lorsque l'on frappe ses énnemis avec.

Entretiens avec un Vampire.

J'espère que vous n'avez pas peur des défis, car dans ce Castelvania votre mission sera de battre Satan, ni plus ni moins. Une quête d'envergure qui nécessitera d'exécuter les acolytes de Lucifer qui préparent le retour de leur maître.

Pour exécuter cette tâche à bien, la mort en personne (oui rien que ça) fera appel à Dracula. Seul hic, celui-ci dort depuis des siècles et lorsqu'il est réveillé, il se retrouve complètement dépaysé car il est désormais dans le monde moderne. De plus, il est très faible et dépossédé de tous ses pouvoirs. Notre première quête consistera donc à les récupérer un à un. Après cela nous serons fin prêt à partir enrayer le retour du maître des ténèbres. En échange de ce « petit service », Zobec – le personnage qui incarne la mort - va offrir à notre protagoniste le repos éternel. Chose qui le libérera enfin de son enveloppe de vampire immortel dans laquelle il est pris au piège depuis la fin de l'épisode précédent.

D'ailleurs en parlant du précédent opus, sachez que si vous ne l'avez pas fait, vous risquez d'être un peu perdu durant l'amorce de cette nouvelle aventure. Mais même si vous ne comprendrez pas toutes les références à ce qui s'est passé avant vous arriverez tout de même à saisir l'essentiel. Cependant si vous avez l'occasion de faire le premier épisode avant celui-ci faites-le.

Les griffes du chao sont trés puissante et permettent notamment de détruire armures et boucliers.

Les griffes du chao sont trés puissante et permettent notamment de détruire armures et boucliers.

Dans la veine du gothique.

Lorsque l'on démarre notre quête contre le mal incarné ce qui nous marque d'emblée, c'est l'univers. Tout concours à créer une harmonie macabre. L'incroyable bande originale du titre ainsi que les jeux de lumière que l'on peut admirer dans les environnements lugubres constitués de vieilles églises et de statues à la gloire des plus grands saints et des plus grands démons rendent cette ambiance gothique palpable. Le seul bémol qui atténue un peu mes louanges concerne les faiblesses techniques telles que l'aliasing ainsi que les quelques textures mal fini de certains décors qui gâtent un peu le plaisir des yeux.

On progresse donc dans ces environnements qui se révèlent vite trop peu ouverts. Durant nos pérégrinations, on se rend compte que la progression est très balisée. Il n'y a que rarement plusieurs chemins pour aller à un même endroit. On est un peu restreint par le game design. Dommage, car des éléments du jeu tel que la recherche de gemmes magiques auraient être plus intéressants avec des niveaux plus grands. Bref, nous n'allons pas épiloguer là dessus car après tout, nous ne sommes pas là pour faire du tourisme.

[TEST] Castelvania : Lord Of Shadow 2.[TEST] Castelvania : Lord Of Shadow 2.
[TEST] Castelvania : Lord Of Shadow 2.[TEST] Castelvania : Lord Of Shadow 2.

Sang pour Sang Spectaculaire :

Si nous sommes là, c'est surtout pour nous fritter avec les suppôt de Satan afin de les renvoyer croupir en enfer. Pour ce faire trois armes sont mises à notre disposition : le fouet de l'ombre, l'épée du néant et les griffes du Chao.Le fouet de l'ombre est la seule arme dont on peut se servir à volonté, elle offre un gameplay proche de celui de God Of War. C'est à dire qu'à la manière de l'épée de kratos, cet instrument permet : soit de balayer une zone assez large en infligeant peu de dégâts aux adversaires, soit d'infliger de lourds dégâts à un panel d'ennemi plus réduit.En ce qui concerne l'épée du néant et les griffes du chao, ce sont toutes deux des armes spéciales dont l'utilisation est limitée pas des jauges de magie (que l'on peut rallonger en cherchant des gemmes). La première utilise l'élément de glace qui, selon l'utilisation qui en est faite, peut geler les ennemis sur place, ou bien régénérer notre vie aux grès des coups que l'on porte aux monstres que l'on combat. Quant à la seconde, elle utilise un élément de feu qui permet d'infliger de lourds dégâts, en envoyant des boules enflammées par exemple.

Ces armes aux différentes capacités combinées aux multiples artefacts – trouvables durant l'exploration - qui confèrent des aptitudes temporaires instaurent un aspect tactique aux batailles. Ainsi avec une utilisation subtile de tout notre inventaire on peu se débarrasser plus aisément des démons qui nous barrent le passage. Un système de combos est également présent, on débloquera ces derniers grâce aux points d'expérience acquis durant les missions.Une bonne connaissance des combos est très utile pour se débarrasser des ennemis les plus coriaces. Cependant si vous n'êtes pas un adepte de la tactique et que mémoriser des combinaisons de touches ne vous enchante pas, n'ayez craintes, le jeu reste accessible pour vous. Cependant, vos victoires seront moins gratifiantes et spectaculaires.

Certains boss ont vraiment un look fabuleux.

Certains boss ont vraiment un look fabuleux.

Une action souvent interrompu :

Tout cela rend les passes d'armes dynamiques et intéressantes, et le fait de débloquer des nouveaux pouvoirs au fil de l'aventure renouvellera le gameplay et donc l'intérêt de ces phases. Mais malgré tout cela, il arrivera forcément un moment ou une certaine routine s'installera et ou l'on commencera à ressentir une certaine répétitivité. Mais ce n'est pas là le plus contraignant. D'autres défauts bien plus gênants viendront troubler le plaisir de nos massacres sanguinaires : les QTE, et les cinématiques.En effet, ce sont des choses dont la présence est poussée à l'excès.

Sans cesse durant les combats de bosses des cinématiques viennent interrompre l'action. Et on les retrouve tout au long du jeu nous coupant parfois que pour quelques secondes, le temps d'un ralenti inutile. Cela casse le dynamisme pour rien. Ensuite, durant les batailles si vous affaiblissez assez votre adversaire, une lueur dorée apparaitra autour de lui. Vous pourrez alors vous repaître de son sang afin de régénérer un peu de votre santé. Sauf qu'a chaque fois cette action nécessite un QTE. Aussi simple et rapide qu'il soit, il casse l'action et pour peu que vous dussiez exécuter cette interaction de façon répétée parce que votre santé est au plus mal, ça devient vite un calvaire. Dommage, car ces espèces de finish gore à souhait ont grave la classe, et la ça gache un peu la chose.

Si dans l'ensemble, les combats sont réussi – mis à part pour quelques défauts - il y à certaines mécaniques de jeu qui elles, sont complètement ratées. En premier lieu, on citera l'infiltration qui n'a juste aucun intérêt. Il y a rien de bon, c'est ennuyeux à mourir car le personnage est pataud et difficilement maniable. À la rigueur, la seule chose qui est un peu amusante c'est le fait de se transformer en rat pour passer inaperçu.Ensuite, il y a l'escalade qui n'est pas géniale tant le gameplay est archaïque et peu intuitif. En plus, ces moments ne laissent aucune liberté de déplacement. On va ou le jeu décide que l'on aille et puis c'est tout. Heureusement, nombre de ces phases nous offrent des moments spectaculaires et nous permettent d'admirer de jolis panoramas. Ce qui relève un peu le niveau.

Certains décors sont vraiment biens designer.

Certains décors sont vraiment biens designer.

Verdict :

Dans ce Castelvania, il y a du bon et du moins bon, mais l'ensemble s'avère quand même satisfaisant. Avec sa durée de vie plutôt honorable et son scénario qui nous tien en haleine cette épisode parvient à séduire. D'autant plus qu'il y a une vraie volonté de Mercurysteam qui essaie de faire varier les gameplay afin de proposer l'experience de jeu la plus compléte possible. Cependant, il ne fait pas aussi bien que son ainé, car il ne propose que peu de nouveautés. Mais rien que pour son ambiance, pour le look de certains ennemis et boss cet opus vaut le détour.

[TEST] Castelvania : Lord Of Shadow 2.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents