Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The New PIxel

The New PIxel

A VOUS DE JOUER !


[TEST] Beyond : Two Souls

Publié par Paul.D sur 18 Janvier 2015, 13:33pm

Catégories : #TEST

[TEST] Beyond : Two Souls

Après le phénoménale, mais très controversé Heavy Rain, Quantic Dream nous livre son nouvel ovni vidéoludique. Véritable jeu vidéo ou cinéma interactif, mon cœur balance.

[TEST] Beyond : Two Souls

Une vie de route :

Beyond :Two Souls, c'est un périple. Celui d'une vie, celle de Jodie. Cette jeune fille perdue, cette adolescente revêche sillonant les routes d'un voyage initiatique bien étrange. C'est cette femme que l'on incarnera de sa plus tendre enfance à sa majorité. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est loin d'être comme tout le monde puisque depuis sa naissance, elle est liée à une entité nommée Aiden. Cet esprit veillera sur elle, mais fera aussi d'elle l'objet de moquerie, la faisant paraitre aux yeux du monde comme une sorte de monstre de foire. Cela l'empêchera d'avoir une enfance normale et une quelconque vie sociale. De plus, les scientifiques qui veulent l'étudier et les services secrets l'utiliser achèveront de faire d'elle une paria, transformant sa vie en véritable enfer.

Des phases d'infiltrations vous seront proposées durant le jeu.

Des phases d'infiltrations vous seront proposées durant le jeu.

Met de l'ordre dans ta vie !

Cette formidable histoire sera narrée de façon déconstruite. C'est-à-dire que nous vivons les événements de la vie de Jodie dans le désordre. Un choix que l'on déplore tant il a une conséquence néfaste sur l'expérience. En effet, cela limite l'impacte dans le temps des choix moraux que l'on effectue. Ainsi au lieu d'avoir des répercussions sur tout un pan de l'histoire, ils n'influent que sur la séquence en cours. De plus, un des aspects qui était vraiment extraordinaire dans le précédent jeu de Quantic, Heavy Rain, c'etait que l'on se sentait guetter par le danger à chaque instant, on avait la touille de mourir à tous moment. Or là, lorsque l'on joue une scène de l'adolescence de Jodie, on sait pertinemment que l'on ne va pas mourir étant donné que la séquence jouée précédemment se passait à l'âge adulte. Cela a pour effet de casser un peu le rythme et de moins mettre en éveil les sens du joueur. La tension ne monte que durant de très rares moments.

[TEST] Beyond : Two Souls

Moteur, ça tourne :

Néanmoins, on prendra du plaisir à suivre l'histoire qui, malgré un début un peu platonique, parviendra à nous captiver. Ce scénario, empreint de surnaturel, ne cessera de gagner en intérêt au fil de l'aventure. De plus, le jeu nous présente des personnages attachant et des scènes sublimes, fortes d'une mise en scène de qualité et d'un jeu d'acteur stupéfiant. En effet, le titre tutoie, en terme de qualité de réalisation, les plus grands films d'Hollywood, le duo Hellen Page Willem Dafoe nous livrant une prestation mémorable. Ces comédiens seront mis en valeur par une motion capture qui rend parfaitement leurs expressions faciales, aidant à véhiculer des sentiments. Malgré quelques carences techniques, le jeu reste très agréable à l'œil

[TEST] Beyond : Two Souls[TEST] Beyond : Two Souls
Avec Aiden on peut prendre le controle de l'esprit d'autruis.Avec Aiden on peut prendre le controle de l'esprit d'autruis.

Avec Aiden on peut prendre le controle de l'esprit d'autruis.

Une immersion totale :

Chacun des mouvements des protagonistes ont été modélisés grâce à la motion capture, ce qui rend les déplacements des personnages trés crédibles, naturels. C'est dans cet univers criant de vérité que l'on évoluera. La progression dans ce titre se fait par le biais de QTE ou de choix moraux. On incarnera également tour à tour Jodie, puis Aiden. L'interface est vraiment dépouillée, aidant à s'immerger totalement dans l'expérience. Les possibilités d'interactions étant signifiées au joueur soit par un point blanc, soit, lorsqu'il incarne l'esprit, par des orbes de différentes couleurs. Cependant, cette qualité pourra se révéler être un défaut. En particulier durant les scènes tel que les combats où il faut deviner vers ou incliner le joystick afin de parer un coup ou, de frapper. Ces affrontements sont donc peu aisés et parfois un peu harsadeux, on aurait aimé plus d'indications. C'est d'autant plus dommages que ces phases, outre ce problème, sont réussies, très dynamiques, spectaculaires et bien mises en scène.

Les point blanc sont la pour vous signaler que vous pouvez interagire,simplement en inclinant le joystick droit.

Les point blanc sont la pour vous signaler que vous pouvez interagire,simplement en inclinant le joystick droit.

Une pièce de choix :

La pièce maitresse de gameplay, à savoir les choix moraux, nous implique trop peu. Certes, elles donnent parfois lieu à des scènes bouleversantes, mais il est trop rare que vos décisions soit vraiment regrettable ou, au contraire, appréciables. De ce fait, l'implication émotionnelle est moindre, c'est dommage ! Ce qui avait tant plu dans le précédent jeu du studio, c'était justement l'impacte incroyable qu'avais ces choix. Ils n'ont pas réussi à réitérer leur précédente réussite à ce niveau. Car ici, ce n'est pas, la plus part de temps, les tenants et les aboutissants qui vont être modifiés par vos choix, mais plus la manière dont vous parvenez à vos fins.On déplore que l'arrivée des choix importants, qui nous prennent vraiment aux tripes, arrivent que vers la fin du jeu. Le joueur se sent parfois délaisser et à trop peu d'influence sur l'histoire.

[TEST] Beyond : Two Souls[TEST] Beyond : Two Souls

Verdict :

Au final Beyond : Two Souls n'en demeure pas mois une expérience très intéressante, qui ne fait pas tache dans le paysage vidéoludique. C'est un jeu dépaysant qui parvient à diversifier ses ambiances et à nous proposer une multitude de panoramas magnifiques. On est un peu déçu tout de même, car s'il est bon de casser la barrière entre cinéma et jeu vidéo ; il ne faut pas l'effacer totalement.

À réserver aux fans de David Cage ou aux cinéphiles qui voudraient découvrir le jeu vidéo.

[TEST] Beyond : Two Souls

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents